Couture de grossesse #1: la blouse 16H de deuxième arrondissement

Et voilà ! Ma première cousette de l’année ET ma première cousette de grossesse est terminée. Ça fait plaisir de se remettre à des coutures perso après un mois de décembre consacré au boulot (que j’adore au demeurant, ne vous y trompez pas ! )

Blouse 16H de deuxième arrondissement - Quai Aristide

Pour cette première couture de grossesse, j’ai voulu réaliser un petit haut confortable et qui pourrait accompagner mes pantalons pendant les prochains mois. Je n’avais pas spécialement envie de me lancer dans des modifications et j’ai donc jeté mon dévolu sur un patron spécial grossesse: la blouse 16H de deuxième arrondissement.

Blouse 16H de deuxième arrondissement - Quai Aristide

Blouse 16H de deuxième arrondissement - Quai Aristide

Blouse 16H de deuxième arrondissement - Quai Aristide

Pour le tissu, j’étais au départ parti sur l’idée de la réaliser dans le beau plumetis à motifs oiseaux de Henry et Henriette déniché au salon CSF, mais j’ai finalement eu peur de gâcher ce tissu pour un haut qui, soyons honnête, ne va pas me suivre encore très longtemps. J’ai donc trouvé chez Tissu Myrtille, une jolie viscose imprimée de marguerites dans les tons vert profond et blanc qui m’a tapé dans l’œil.  La viscose est une de mes matières de prédilections: j’aime le tombé fluide et lourd en même temps de ce tissu. Le modèle de blouse comportant des fronces, je me suis dit que ça serait l’idéal. Après coup j’avoue être assez déçue de mon choix. J’aime toujours autant le motif mais ce tissu est une horreur à porter: il se froisse hyper rapidement (je vous laisse apprécier les photos !) et à la couture, il s’abîme très facilement. Bref, je pense qu’il est parfaitement adapté au modèle mais qu’il ne faut pas que je m’attende à le porter pendant des mois et des mois.

La confection de la blouse 16H s’est déroulée sans encombre. Les pièces tombaient bien et je n’ai pas eu de difficultés particulières.

Seule déception à l’essayage finale: les fronces situées au niveau des pinces poitrines créaient beaucoup de volume et ça n’était clairement pas avantageux sur moi. J’ai donc fait un test en décousant une partie de l’ouvrage et en supprimant les fronces et le résultat est plutôt satisfaisant: mon ventre rentre toujours dans la blouse et l’effet montgolfière est moins présent ! Si je devais la refaire, je pense que je rajouterai encore un peu de longueur histoire que le bidon soit bien couvert (j’ai ajouté 4cm en bas sur cette version mais la stature prévue étant 1m65, c’est encore un peu juste).

Blouse 16H de deuxième arrondissement - Quai Aristide

Blouse 16H de deuxième arrondissement - Quai Aristide

Un patron très sympa donc, que j’ai eu plaisir à coudre et qui est très rapide à réaliser. Il y’a cependant quelques petits bémol avec ce patron. Le premier est l’absence de tableau de mesures. Il est précisé sur le patron de prendre sa taille habituelle avant grossesse. Sauf qu’à priori, en couture, on ne se base pas sur notre taille du commerce mais sur le tableau de mesure de chaque marque de patron. Là, comme il n’y en a pas, on part sur la taille du commerce en croisant fort les doigts pour que ça fonctionne. Deuxième petit bémol: il y’a très peu de tailles disponibles pour ce patron (3 en tout avec S, M et L). Un peu dommage pour un patron pochette a ce prix. Voilà pour les points à améliorer donc selon moi, mais à part ça, le bilan est plutôt positif !

Laisser un commentaire